Recrutement

Page suivante

NB : Si vous souhaitez diffuser une offre de stage, de thèse ou d'emploi en sciences séparatives, merci de nous transmettre vos offres de recrutement dans l'espace pratique/contact.

These : Impact de l'eau sur les émissions de COV dans les procédés thermo-mécano-chimiques associés à la mise en oeuvre de biomatériaux

Edité le 11/06/2019
Financement : MESR dans l'équipe GADEA (en interaction avec l'équipe FAPTA)
 
Mots clés : COV, odeurs, biomatériaux, interface, chimie analytique, chimiométrie
 
Contexte :
 
Les procédés industriels de transformation des grandes productions végétales génèrent des quantités importantes de sous-produits qui peuvent très souvent trouver une valorisation en tant que sources de molécules à valeur ajoutée ou dans le domaine des matériaux. De plus, les politiques actuelles en matière de développement durable se basent sur trois grands principes : le respect de l'environnement et des hommes, la réduction des déchets et des matières polluantes et le remplacement partiel ou total des dérivés pétrochimiques par des ressources renouvelables. La valorisation de la biomasse est portée par deux défis majeurs : (i) l'industrie des matières plastiques doit faire face à une diminution des ressources pétrolières et à une prise de conscience des populations de l'impact des matériaux plastiques sur l'environnement, (ii) les déchets provenant de l'agriculture représentent la plus grande part des déchets produits en France. Une partie de ces déchets est valorisée comme source d'énergie pour l'exploitation agricole, dans l'alimentation animale ou dans la fabrication de papier et de panneaux de particules. Dans ce contexte, les matériaux issus de la biomasse, ont non seulement l'avantage d'offrir un nouveau débouché pour l'agriculture dans la gestion de ses coproduits mais présentent aussi de nombreux autres atouts : utilisation de ressources renouvelables, diminution des rejets de gaz carbonique, le plus souvent biodégradables et/ou compostables, image positive de matériaux biosourcés dans l'opinion publique.
Les matériaux ainsi élaborés doivent non seulement présenter des propriétés mécaniques comparables à celles des matériaux pétrochimiques mais également une innocuité vis-à-vis des utilisateurs.
 
Sujet de thèse :
 
L'objectif de la thèse est d'étudier l'impact des conditions de mise en forme d'un biomatériau modèle d'une part sur la libération des COV/odeurs lors de l'assemblage des différents constituants et d'autre part sur les émissions du matériau lui-même. Les émissions liées aux transformations conduisant notamment à la déstructuration des agrégats moléculaires (déstructuration des corpuscules protéiques, …) et à leur changement d'état (transition vitreuse et fusion, recristallisation) seront mises en relation avec la nature des liaisons et des interactions chimiques formées lors de la mise en forme des agromatériaux.
L'impact de l'eau sur ces émissions sera particulièrement étudié. Le procédé de fabrication envisagé dans un premier temps est le thermopressage. La bagasse de canne à sucre ainsi qu'un bois de feuillu constitueront les matières premières étudiées. Après une caractérisation des matières premières initialement choisies, des plans d'expériences seront mis en oeuvre afin d'évaluer la libération des COV dans des formulations en différentes teneurs relatives (matières premières/eau/additifs) pour différentes conditions notamment de température et de pression. D'autres paramètres seront également investigués.
Les résultats permettront ainsi de comprendre les phénomènes mis en jeu et en particulier le rôle de l'eau dans les mécanismes de formation et de transport des COV au sein de la matrice et aux interfaces eau/matrice/air. Un modèle prédictif des émissions de COV pourra alors être proposé. Divers outils analytiques pourront être utilisés dans le cadre de la thèse pour l'analyse des différentes molécules d'intérêt de la matrice végétale initiale, transformée et aux interfaces, en particulier les couplages CPG-SM/DIF/Olfactométrie, CLHP-UV/SMn, Py-CPG-SM2, ATG-FTIR, ATG-SM et DVS.
Le doctorant devra par ailleurs développer des outils relevant du génie analytique pour notamment adapter l'échantillonnage au procédé de mise en oeuvre du biomatériau.
 
Profil candidat :
 
Formation ingénieur et/ou master 2 dans le domaine de la chimie analytique. Des compétences en chimie des matériaux et chimiométrie seront appréciées.
 
Contact :
 
Christine Raynaud, Valérie Simon
christine.raynaud@ensiacet.fr, valerie.simon@ensiacet.fr
En savoir plus

 Postuler  Pièce jointe

Emploi : Chromacim, le spécialiste de l'HPTLC embauche !

Edité le 06/06/2019

Chromacim, le spécialiste de l'HPTLC embauche !

Contactez M Bernard-Savary Pierre : pbs@chromacim.com

 Postuler

These : Quantification de contaminants organiques et métalliques

Edité le 15/05/2019

Titre de la thèse: Vers une nouvelle méthode rapide de quantification de Contaminants Organiques et Métalliques par imagerie HYperspectrale dans des matrices environnementales compleXes

Directeurs de thèse: Dr Florence Koltalo

Laboratoire d'accueil: UMR CNRS 6014 COBRA - Université de Rouen Normandie

Lieu de la thèse: IUT Evreux, 55 rue Saint Germain 27000 Evreux

Contexte de la thèse:

Les quantités de contaminants accumulés dans les sédiments depuis plusieurs dizaines d'années sont complexes à évaluer. Actuellement, les analyses quantitatives de polluants organiques persistants (POPs) et d'éléments traces (ETs) dans les sédiments se font par des méthodes destructives qui utilisent une relativement grande quantité de matière et le temps nécessaire à l'analyse peut durer plusieurs semaines. Par ailleurs, ces techniques offrent une résolution centimétrique des carottes sédimentaires. L'imagerie hyperspectrale dans le spectre du visible et le proche infra-rouge (Vis-NIR) est une nouvelle technique qui permet d'analyser les carottes de sédiments sans destruction du matériau, à très haute résolution (micrométrique) et sans préparation d'échantillon, donc de manière très rapide. Cette technique demande encore des développements technologiques et méthodologiques pour caractériser la signature spécifique des contaminants dans des matériaux sédimentaires hétérogènes. L'objet de la thèse est donc de valider des méthodes de détermination de contaminants cibles (organiques et inorganiques) présents dans des carottes sédimentaires par imagerie hyperspectrale en les comparant aux méthodes plus classiques d'analyses chromatographiques ou d'ICP.

Les contaminants recherchés dans cette étude seront des hydrocarbures aliphatiques et aromatiques (BTEX, HAP) et des ETs (Cd, As…). Les hydrocarbures présents dans les matrices particulaires pourront être analysés suite à une étape d'extraction assistée par micro-ondes (MAE). Cependant, une autre méthode d'extraction sera testée : la thermodésorption (TD), plus rapide et n'utilisant pas de solvants. Les contaminants seront ensuite séparés par chromatographie en phase gazeuse (GC) et identifiés/quantifiés par couplage à la spectrométrie de masse en tandem (MS/MS). L'analyse des ETs se fera par minéralisation assistée par micro-ondes puis quantification par ICP-MS. L'imagerie hyperspectrale consistera, quant à elle, à mesurer la réflectance du matériau contenant les contaminants cibles en fonction de la longueur d'onde, émise dans le domaine du visible et du proche infra-rouge (NIR). La réflectance ensuite captée par une caméra hyperspectrale peut donner une image en trois dimensions, dont le signal devra être traité informatiquement. L'objectif sera alors de reconnaitre la signature spectrale des contaminants ciblés après traitement du signal. Il s'agira alors d'établir des indices spécifiques aux contaminants recherchés qui permettront de les identifier et de les quantifier, les indices choisis devant être peu sensibles aux changements de matrice sédimentaire. Bien que des études aient porté sur les effets des propriétés de la matrice (teneur en eau, en matière organique, granulométrie…), aucune étude n'a entrepris de tester les effets conjugués de ces propriétés. Par conséquent, une expérimentation (sous forme de plans d'expériences) de ces paramètres de matrice sera nécessaire pour développer une analyse rapide des carottes sédimentaires par imagerie hyperspectrale.

Finalement, les résultats des analyses effectuées par TD-GC-MS/MS ou ICP-MS et par imagerie hyperspectrale seront comparés, tant au niveau de sédiments modèles reconstitués qu'à celui de matrices naturellement contaminées, afin de dégager les avantages et inconvénients des différentes méthodologies d'analyse. A ce stade, nous pourrons dire si l'imagerie hyperspectrale permet de reconstruire une chronique de contaminants dans une séquence sédimentaire composite.

 

MOTS CLES: Polluants organiques, éléments traces, GC-MS, ICP, spectroscopie IR, sédiments.

Profil du candidat:

Le candidat devra être titulaire d'un Master 2 de chimie analytique, spécialisé dans les techniques spectroscopiques et en sciences séparatives. Il devra également avoir de solides connaissances dans le domaine de la chimie environnementale. Un stage déjà réalisé dans le domaine de l'analyse de matrices environnementales sera un plus. Le candidat devra posséder un solide goût pour l'expérimentation en laboratoire mais aussi de bonnes connaissances en informatique, et également avoir de très bonnes qualités rédactionnelles, un bon niveau d'anglais, un esprit curieux et d'équipe.



Adresser un CV, une lettre de motivation et les relevés de notes de Master 1 et Master 2 (1er semestre).

Laboratoires d'accueil: 

La thèse se déroulera dans deux laboratoires de l'Université de Rouen (Normandie): Le laboratoire COBRA UMR CNRS 6014, sur le site de l'IUT d'Evreux principalement (Eure); et le laboratoire M2C UMR CNRS 6143, sur le site de Mont Saint Aignan (Seine Maritime).
Les analyses chimiques des polluants sédimentaires et de l'eau se feront au laboratoire COBRA sur le site d'Evreux mais également sur le site du Madrillet (Seine Maritime). Les analyses sédimentologiques se feront au laboratoire M2C. Des déplacements sur le terrain seront à effectuer en Seine Maritime pour les prélèvements et les suivis de mesures in-situ.
Les nombreux déplacements entre les sites des différents laboratoires de recherche et les sites de prélèvement nécessitent d'avoir le permis B et un véhicule.

Localisation : La thèse se déroulera dans deux laboratoires de l'Université de Rouen-Normandie: Le laboratoire COBRA UMR CNRS 6014, principalement sur le site d'Evreux (Eure) (directrice de thèse : F. Portet-Koltalo), et le laboratoire partenaire M2C UMR CNRS 6143, sur le site de Mont Saint Aignan (Seine Maritime) (co-encadrant de thèse : M. Debret).

En savoir plus

 Postuler  Contact

Emploi : CDD de 18 mois à l'UMR 1240 de Clermont Ferrand

Edité le 10/05/2019

Le groupe de chimie analytique de l'UMR 1240 INSERM, Imagerie Moléculaire et Stratégies Théranostiques - Université Clermont Auvergne recherche un(e) ingénieur(e) en chimie analytique.

Type d'emploi: CDD de 18 mois à partir du 1 septembre 2019.

  • Contexte du recrutement: Le candidat devra être formé aux analyses par chromatographie en phase liquide afin d'assurer le développement des méthodes d'analyses dans le cadre d'un nouveau projet de recherche concernant l'étude de substances actives dans les formes pharmaceutiques.
  • Les missions:

1/ Mise au point des méthodes analytiques :
- Développer et optimiser des méthodes d'analyses en chimie analytique en vue de l'identification et la quantification de composés d'intérêts dans le respect des référentiels réglementaires et jusqu'à l'étape de rédaction du rapport final de développement

- Déterminer les meilleures procédures et conditions de préparation des échantillons

- Réaliser les analyses par chromatographie liquide avec/sans couplage à la spectrométrie de masse

- Exploiter, valider et interpréter les résultats

2/ Qualification (Vérification) des méthodes analytiques développées :
- Rédaction des protocoles

- Exécution des tests, traitement statistique et analyse des résultats

- Rédaction des rapports.

- Assurer la prise en main des méthodes analytiques préalable au transfert analytique

3/ Autres
- Participer au maintien et au suivi des équipements

- Travailler en étroite collaboration avec les responsables projet, en s'impliquant dans le suivi du projet (communication avec les autres services, rédaction de bilans des travaux effectués)

 

  • Profil du Candidat : Ingénieur/Master 2 en Chimie Analytique avec expérience en développement de méthodes analytiques reconnues en chromatographie en phase liquide appliqués à l'analyse/ contrôle des petites molécules dans des matrices diverses.
  • Expérience : Développement/validation analytique - Une expérience dans le domaine pharmaceutique serait appréciée - Analyses statistiques des résultats.
  • Expertise reconnue des méthodes chromatographiques : HPLC (UV et MS), Connaissance des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) serait très appréciée; Anglais professionnel courant; Faire preuve de rigueur et de méthodologie; Capacité à travailler en équipe; Avoir des qualités relationnelles, d'analyse et de synthèse; Etre ouvert(e) au changement; Savoir prendre des initiatives.

 

Pour Postuler : Merci d'envoyer un CV et une lettre de motivation à Madame Marie-Josèphe Galmier
m-josephe.galmier@uca.fr

 

 

 

 

En savoir plus

 Postuler

Emploi : MAITRE DE CONFERENCES CONTRACTUEL / ATER (CDD) en Sciences Analytiques

Edité le 09/05/2019
Contexte :
 
L'École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris est à la fois une Grande École d'ingénieurs et un institut de recherche (20 laboratoires) de réputation internationale jouissant d'une forte culture d'excellence scientifique (6 Prix Nobel). L'enseignement et la recherche se situent à la croisée du savoir et du savoir‐faire en physique, chimie et biologie.
 
PROFIL DU POSTE
 
Missions et responsabilités :
 
ENSEIGNEMENT
 
Le(a) candidat(e) retenu(e) devra participer aux travaux pratiques accompagnant le cours "Sciences Analytiques" intervenant en seconde année du cycle ingénieur (début de l'enseignement septembre 2018). Cet enseignement couvre les aspects théoriques et pratiques des méthodes séparatives, les chromatographies en phase gazeuse et liquide, l'électrophorèse capillaire, les couplages chromatographies‐spectrométrie de masse, le traitement de l'échantillon et l'analyse quantitative. Le(a) candidat(e) devra prendre en charge une partie des séances des travaux pratiques, sa charge horaire sera de 135h de TP. A l'ESPCI la charge d'enseignement
annuelle est de 135h TP, il s'agit donc d'un poste d'ATER à temps plein.
 
RECHERCHE
 
Le(a) candidat(e) retenu(e) sera intégré(e) dans le Laboratoire Sciences Analytiques, Bioanalytiques, et Miniaturisation localisé à L'ESPCI et dirigé par Valérie Pichon (équipe de l'UMR CBI 8231 dirigée par J. Bibette). Les thématiques actuelles concernent les sciences séparatives (chromatographies en phase liquide, gazeuse et supercritique, électrophorèse capillaire) avec notamment la mise en oeuvre de systèmes multidimensionnels pour l'analyse d'échantillons complexes ou la conception de nouvelles phases très sélectives pour l'analyse de traces (immobilisation d'anticorps et d'aptamères, synthèse de polymères à empreintes moléculaires). Pour augmenter la vitesse des séparations et diminuer la taille des échantillons, la miniaturisation des systèmes analytiques intégrés fait partie des axes de recherche prioritaires. Le candidat recruté devra s'insérer dans l'une de ces thématiques.
 
PROFIL DU CANDIDAT
 
Formation requise (ou diplôme) : Le(a) candidat(e) devra être un(e) chimiste ayant une bonne expérience théorique et pratique dans le domaine des sciences analytiques et devra être titulaire d'un doctorat (ou avec une date de thèse fixée et manuscrit rendu). Une expérience de l'enseignement sera un plus. A minima le(a) candidat(e) devra présenter un réel intérêt pour les activités d'enseignement.
 
MODALITÉS DE RECRUTEMENT
 
Catégorie : A
Filière : ENSEIGNEMENT
Statut : Recrutement selon les conditions statutaires, en CDD (temps plein) de droit public pour une durée d'un an.
 
Poste à pourvoir à compter du 02 septembre 2019.
 
 
TRANSMISSION DES CANDIDATURES ET CONTACTS
 
DATE LIMITE DE DÉPÔT DES CANDIDATURES : 21 juin 2019
DATE DE RÉPONSE DONNÉE AUX CANDIDATS : 12 juillet 2019
 
Les dossiers de candidatures doivent comprendre :
 
‐ Un Curriculum Vitae avec les coordonnées complètes du candidat
‐ Un résumé des activités scientifiques et d'enseignements avec les coordonnées de deux référents
‐ Une lettre de motivation
‐ La copie du diplôme de doctorat
 
Les dossiers doivent être adressés par courrier électronique en un seul document attaché, sous format PDF exclusivement, à l'adresse courriel : recrutement@espci.fr avec copie à
 
Directeur des Etudes : direction.etudes@espci.fr
Responsable enseignement : jose.dugay@espci.fr
Responsable recherche : valerie.pichon@espci.fr
 
ACCÈS
 
Métro ligne 7 (Place Monge/Censier Daubenton) ‐ RER B (Luxembourg) ‐ Bus 21, 27 & 47 ‐ 3 stations Vélib
proches.
En savoir plus

 Postuler  Pièce jointe

These : Etude du métabolome salivaire : évolution avec l'âge et développement d'un outil de diagnostic du Syndrome de Sjögren

Edité le 18/04/2019

Etude du métabolome salivaire : évolution avec l'âge et développement d'un outil de diagnostic du Syndrome de Sjögren

 

Directeurs de thèse : H Chardin, MCU-PH

Laboratoire d'accueil : UMR CBI 8231

Date limite de candidature : 15 mai 2019

 

Mots clés : métabolomique, diagnostic salivaire, syndrome de Sjögren, LC/MS-MS

 

Résumé du projet :

La salive est un fluide biologique d'intérêt croissant pour identifier des biomarqueurs de pathologies orofaciales ou comme substitut aux prélèvements sanguins. Le but de ce projet est de caractériser le métabolome salivaire adulte, d'étudier son évolution avec l'âge et de rechercher des marqueurs de diagnostic du Syndrome de Sjögren (SS), une pathologie auto-immune affectant les glandes salivaires avec une très forte prédominance féminine. Trois groupes de 25 échantillons salivaires seront étudiés par LC/HRMS : (i) contrôle de moins de 45 ans, (ii) contrôle de plus de 50 ans, (iii) patientes atteintes de SS. L'approche métabolomique permettra de mettre en évidence les métabolites salivaires sur ou sous représentés dans les différents groupes afin de caractériser les voies métaboliques affectées par l'âge, d'identifier des marqueurs de diagnostic du SS et de développer un outil de diagnostic pour cette maladie.

Contexte de la thèse :

Le fluide buccal, plus couramment désigné sous le terme de « salive », est principalement composé de la production des glandes salivaires majeures et mineures (salive proprement dite), mais contient aussi le fluide gingival, des débris cellulaires et des constituants microbiens de la flore buccale. Ce fluide est de plus en plus considéré comme une source de marqueurs biologiques d'intérêt et les avancées technologiques récentes en génétique, protéomique, transcriptomique et métabolomique ont permis l'identification et la caractérisation des composants salivaires pouvant être utiles pour le diagnostic, le pronostic et/ou le suivi thérapeutique de nombreuses pathologies. Ainsi différents marqueurs salivaires ont été identifiés dans le cadre de pathologies de la sphère oro-faciale telles que le syndrome de Sjögren et les cancers. De plus, le fluide buccal est de plus en plus souvent proposé comme alternative possible aux prélèvements sanguins, sa facilité de prélèvement qui ne nécessite pas de geste invasif, ne génère pas de stress et n'utilise pas de matériel coûteux étant un atout important en pédiatrie, en neurologie ou en psychiatrie, mais aussi dans tous les cas de suivi nécessitant des prélèvements répétés et fréquents. Devant l'intérêt croissant du diagnostic salivaire, différents auteurs insistent sur la nécessité de standardisation des prélèvements et de développement d'outils détectant des marqueurs multiples, validés pour leur spécificité et leur sensibilité.

Le syndrome de Sjögren (SS) est une maladie chronique auto-immune systémique qui affecte les glandes exocrines et provoque une sécheresse des muqueuses. Les glandes salivaires et lacrymales sont généralement les plus touchées, le SS s'accompagnant d'une sécheresse oculaire et d'une sécheresse buccale invalidantes. Le SS peut être isolé (SS primaire) ou associé à différentes pathologies auto-immunes (SS secondaire). Le SS atteint principalement des femmes à partir de la cinquantaine, le diagnostic est souvent différé ce qui affecte la qualité de vie des patientes (gène à la phonation, à la déglutition) et compromet leur état de santé bucco-dentaire. Le développement d'un outil de diagnostic biologique fiable et sensible avec un prélèvement peu invasif serait donc un atout primordial pour améliorer la prise en charge des malades.

 

En savoir plus

 Postuler  Pièce jointe

These : Proposition de thèse entre Sorbonne Université et université de Bordeaux

Edité le 18/04/2019

Titre de la thèse: Influence des caractéristiques qualitatives et quantitatives de la matière organique sur le fonctionnement trophique de l'estuaire de Seine.

Laboratoires d'accueil:

Compétences requises :

Le candidat sera issu d'un master en chimie analytique, chimie de l'environnement ou géosciences. Des compétences en géochimie organique seront un atout. Le candidat sera amené à participer aux campagnes d'échantillonnage et devra être motivé par le terrain.


Modalités de candidature :

Les candidats intéressés enverront leur CV, lettre de motivation et derniers relevés de notes (M1 et M2) à Arnaud Huguet et Edith Parlanti avant le 1er mai 2019. Le sujet est proposé dans le cadre du concours des écoles doctorales 398 (Sorbonne Université) et 40 (Université de Bordeaux).

Contexte de la thèse:

Par leur positionnement en aval des bassins versants, les estuaires sont des systèmes qui accumulent les apports de matières particulaires et dissoutes naturelles et anthropiques de surfaces terrestres importantes. Etant historiquement recherchés comme sites privilégiés pour des activités anthropiques, la qualité de l'eau des estuaires était, vers la fin du vingtième siècle, mauvaise. Cette situation était quasiment la même au niveau mondial et concerne en particulier l'estuaire de Seine. Le bassin versant de la Seine inclut des terres agricoles étendues, la mégapole de Paris et des zones industrielles/portuaires autour de Rouen et Le Havre. L'estuaire de la Seine a connu un degré d'eutrophisation important pendant les années 1970-1990. Le suivi à long terme de la qualité de l'eau de Paris à Honfleur montre cependant que l'amélioration du traitement des eaux usées urbaines a conduit à une augmentation de la concentration en oxygène et une baisse des concentrations en phosphore et en ammonium.
Dans ce contexte, le projet « Seine-aval : Réseaux Trophiques Estuariens » (SARTRE) financé par le Groupement d'Intérêt Public Seine-Aval vise à déterminer quelles sont les communautés pélagiques qui se sont installées dans l'estuaire suite à l'amélioration de la qualité de l'eau, et comment ces communautés interagissent entre elles et sont influencées par les facteurs environnementaux et physico-chimiques. Il permettra de combler le manque de connaissances sur le fonctionnement trophique dans la zone amont (d'eau douce) de l'estuaire de Seine.
La matière organique (MO) peut être scindée en deux groupes en fonction de la taille du matériel concerné : le matériel organique particulaire (MOP ; >0.7 μm) et la matière organique dissoute/colloïdale (MOD ; < 0.7μm). La MOP et la MOD résultent d'un mélange de matières d'origines (autochtone, allochtone naturelle et anthropique) et de compositions et labilités différentes. La MO est à l'interface entre les divers producteurs primaires et les premiers consommateurs des réseaux trophiques. La quantité et la qualité de MO (i.e. composition, source, degré de dégradation, dégradabilité) vont donc directement influencer la structure et le fonctionnement de l'écosystème estuarien.

Les objectifs de la hèse:

L'objectif de cette thèse, qui s'inscrit dans le cadre du projet SARTRE, sera d'évaluer l'influence des caractéristiques quantitatives et qualitatives de la MOD et de la MOP sur le fonctionnement trophique de l'estuaire de Seine. Pour ce faire, des prélèvements d'eau seront réalisés entre Poses et Honfleur en 2019 et 2020 (6 campagnes communes à tous les partenaires du projet réparties sur ces deux années, en plus de campagnes régulières basées sur les suivis réalisés par l'Agence de l'Eau Seine Normandie).
L'utilisation combinée des rapports élémentaires (C/N) et isotopiques (δ13C et δ15N) du carbone et de l'azote organiques particulaires permettront de discriminer les différentes sources de MOP le long de l'estuaire. En parallèle, plusieurs familles de lipides, choisies de par leur représentativité et spécificité des différentes sources de MO dans l'estuaire seront plus
particulièrement étudiées (n-alcanes, acides gras, stérols/stanols, tetraéthers de glycérol). Ces différents composés chimiques constitutifs de la MOP se distinguent de par (i) leur origine (allochtone, autochtone, anthropique) et (ii) leur réactivité biologique. L'analyse de la distribution des lipides permettra d'une part de définir des empreintes spécifiques des différents apports et d'étudier la variabilité spatiale et temporelle de ces derniers dans l'estuaire. Elle permettra d'autre part d'estimer facilement la proportion de molécules labiles vs. réfractaires dans la fraction particulaire. Enfin, dans la fraction dissoute, outre la teneur en carbone organique dissous (COD), les propriétés optiques de la MOD (absorbance UV-Visible et fluorescence 3D) seront déterminées pour l'ensemble des échantillons après filtration de l'eau et permettront d'obtenir des informations sur ses sources, son degré de transformation et ses propriétés générales (taille, aromaticité, dégradabilité…). Une méthodologie originale de fractionnement par couplage flux/force avec flux asymétrique (Asymmetric-Flow Field-Flow Fractionation – AF4), qui offre de nouvelles perspectives dans la caractérisation des phases colloïdales de la MOD, sera également mise en oeuvre.
Ces travaux permettront notamment d'enrichir les connaissances sur le rôle joué par la MOD et la MOP, et la variabilité de leurs caractéristiques, sur la répartition spatio-temporelle des populations, la qualité de l'eau et la régulation de la chaîne trophique phytoplancton-zooplancton-suprabenthos.

En savoir plus

 Postuler  Contact  Pièce jointe

Emploi : Ingénieur en biologie médicale

Edité le 11/04/2019

Le laboratoire de pharmacologie du CHU de Bordeaux recrute un ingénieur en biologie médicale

  • Poste à pourvoir dès que possible

  • 37h30 hebdomadaire

  • amplitude variable entre 8h et 18h et travail possible le samedi matin

Contexte : Activité d'ingénieur intégrée à la gestion de protocoles de recherche au sein du laboratoire de Pharmacologie et de toxicologie et CIC P du CHU de Bordeaux.

Mission(s) générale(s) :

- Mise au point, optimisation et validation de méthodes de dosage de médicaments et polluants de l'environnement par LC-MS/MS et/ou GC-MS
- Mise au point de méthodes d'extraction solide/liquide ou liquide/liquide à partir de matrices biologiques plus ou moins complexes (sang total, plasma, urine, sueur, salive, cheveu, lait)
- Dosages des prélèvements des différents protocoles de recherche


Principales activités :

- réception des échantillons,
- vérification de la conformité des échantillons,
- aliquotage des échantillons,
- dosage par UHPLC-MS/MS des échantillons,
- validation technique des résultats et saisie des résultats sur le logiciel du laboratoire.
Missions spécifiques/Particularités du poste
- travail sur un équipement de pointe (UHPLC-MS/MS), de haute performance et sensibilité,
nécessitant des compétences particulières et une expérience professionnelle dans le domaine de la
spectrométrie de masse en tandem.
- rédaction d'un rapport de validation de la méthode de dosage, aide à la rédaction d'article scientifique

COMPETENCES REQUISES :

TECHNIQUES :
- Rédaction de rapport de validation et articles scientifiques
- Expérience en HPLC-MS/MS et mise au point de méthode d'extraction
- Connaissances et une expérience en chimie analytique souhaitée
- Maitrise de l'anglais
- Bonne connaissance du vocabulaire médical


ORGANISATIONNELLES :
- Rigueur et autonomie
- Disponibilité / Flexibilité


RELATIONNELLES :
- Contact avec les professionnels nécessite des aptitudes relationnelles certaines

 

PERSONNE A CONTACTER:

Christophe Poumirou / Tél. : 05.57.82.07.85 (ligne directe) ou poste 20785


DATE LIMITE DE DÉPÔT DE CANDIDATURES : 21/04 /2019, 17 heures délai de rigueur.
CANDIDATURE À ENVOYER A :

rh-recherche.clinique@chubordeaux.fr
rh.avp@chu-bordeaux.fr
Direction Générale du CHU de Bordeaux
Secteur recrutement et concours
12 rue Dubernat
33404 TALENCE

En savoir plus

 Postuler

Emploi : CDI Ingénieur analytique - R&D H/F

Edité le 09/04/2019

Lieu : Beuvry-la-Forêt (France)

Contact : minakem-313394@cvmail.com (Lise Guitton)

Au sein d'une équipe de 11 personnes, vous serez rattaché au Responsable du laboratoire R&D analytique. Vos missions principales seront de :

  • Participer à la veille scientifique et technique
  • Etre en charge du développement analytique pour les projets de R&D
  • Etre en charge des travaux de pré-validation des méthodes analytiques, essentiellement chromatographiques (gaz et liquide)
  • Assurer le transfert des méthodes au laboratoire de contrôle qualité
  • Rédiger des protocoles analytiques et des rapports de développement analytique
  • Participer à l'organisation du laboratoire analytique
  • Assurer la communication avec les équipes projets, les autres sites et les clients

De formation supérieure scientifique, vous disposez d'un doctorat en chimie analytique avec une expérience en validation analytique.

Vous maîtrisez parfaitement les techniques chromatographiques et les logiciels associés.

Vous êtes rigoureux, vous avez le sens de l'organisation, et vous êtes doté(e) d'un esprit d'analyse et de synthèse.

Vous faites preuve d'adaptabilité, êtes capable de gérer plusieurs projets simultanément et de travailler en transverse.

Des qualités relationnelles et de communication en anglais dans un contexte international et multi sites sont indispensables pour ce poste.

https://minakem.com/jobs/ingenieur-analytique-beuvry-la-foret/

En savoir plus

 Postuler

Post-doc : Caractérisation d'échantillons complexes issus des procédés de pyro/gazéification et de méthanation par TD-GCxGC-MS

Edité le 09/04/2019
Caractérisation d'échantillons complexes issus des procédés de pyro/gazéification et de méthanation par TD-GCxGC-MS
 
 
Lieu : Laboratoire des Sciences Analytiques, Bioanalytiques et Miniaturisation de l'ESPCI Paris (Paris) ; RICE GRTgaz (Villeneuve-La-Garenne)
 
Durée du contrat : 12 mois renouvelable 6 mois
 
Début souhaité : dès que possible
 
Descriptif de l'étude :
 
Dans un contexte de transition énergétique, le centre de recherche de GRTgaz (RICE) est impliqué dans le développement de la filière de production de gaz renouvelables par procédés de méthanisation, de pyrogazéification, de gazéification et de méthanation. Si le procédé de méthanisation est à ce jour mature, il n'en est pas de même pour la production de gaz renouvelables via les autres procédés.
 
La pyrogazéification consiste en un chauffage (à des températures de l'ordre de 1000°C) de biomasse ou de déchets préparés (combustibles solides de récupération : CSR) en présence d'une faible quantité d'oxygène. La réaction de combustion incomplète ayant lieu conduit à la formation de syngaz (composé principalement de CO et d'H2) et de sous-produits solides (chars) et liquides (huiles) de la réaction. La méthanation, étape suivante, consiste à convertir le monoxyde ou le dioxyde de carbone en présence d'hydrogène et d'un catalyseur pour produire du méthane. Ces types de procédé, ainsi que les étapes d'épuration du syngaz produit sont à l'heure actuelle non finalisés. Dans l'objectif d'encourager le développement de la filière, il est nécessaire d'avoir une meilleure connaissance de la composition des gaz et des sous-produits générés, et ce, afin d'adapter les procédés d'épuration puis le contrôle de ce gaz avant son injection au sein du réseau. En effet, à ce jour, aucune étude ne s'est attachée à caractériser ces gaz vis-à-vis de composés mineurs. Ces composés, certes minoritaires, peuvent en effet avoir un impact non négligeable les infrastructures (corrosion), les utilisations (présence de composés pouvant altérer les unités après combustion, émission de gaz polluants) et par conséquent sur le développement de la filière.
 
L'objectif de la présente étude est d'identifier les composés ou familles de composés présents dans ces nouveaux gaz encore peu ou pas étudiés. Le projet de post-doctorat impliquera :
 
- Le développement de méthodes analytiques impliquant la thermodésorption de tubes couplée à une chromatographie en phase gazeuse bidimentionnelle associée à la spectrométrie de masse
- Le traitement des données obtenues dans l'objectif d'identifier les familles et composés présents dans les échantillons
- Le développement d'une méthode d'analyse quantitative pour une vingtaine de composés
 
Les résultats obtenus permettront de mener des études d'impact de ceux-ci et de participer à la préparation de normes et spécifications afin de permettre l'injection de ces gaz dans le réseau. Les résultats obtenus permettront également aux projets partenaires de modifier et améliorer leur procédé de production et/ou d'épuration.
 
Profil recherché :
 
- Diplômé(e) d'un doctorat en chimie analytique
- Une expérience en GC-2D serait un plus
 
Pour postuler, merci de faire parvenir votre candidature (CV, lettre de motivation) par mail à l'adresse suivante : lorena.cuccia@grtgaz.com
En savoir plus

 Postuler  Pièce jointe

Page suivante